2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 22:03

DOUCEUR ET TENDRESSE





A tous ceux qui aiment la musique et la poésie  




Image17



Feliz2010
par Anonyme




En ce début d’hiver nous naviguerons entre poésie et tendresse, si vous le désirez

Malgré les apparences, ni l’une ni l’autre n’ont été englouties…

On a dit de la poésie :

 Chasser tout souvenir et fixer la pensée, 
 Sur un bel axe d'or la tenir balancée, 
 Incertaine, inquiète, immobile pourtant ; 
 Éterniser peut-être un rêve d'un instant ; 
 Aimer le vrai, le beau, chercher leur harmonie ; 
 Écouter dans son cœur l'écho de son génie ; 
 Chanter, rire pleurer, seul, sans but, au hasard ; 
 D’un sourire, d'un mot, d'un soupir, d'un regard 
 Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme, 
 Faire une perle d'une larme : 
 Du poète ici-bas voilà la passion, 
 Voilà son bien, sa vie et son ambition. 
   
   
 Impromptu - En réponse à cette question : qu'est-ce que la poésie? 



Alfred de Musset-1839-









Et que dit-on de la tendresse ?

Juvénal, patriarche de Jérusalem, poète satirique de la fin du 1er siècle et début du 2eme siècle, dit de la tendresse :

« La tendresse du cœur, c’est ce que la nature reconnaît donner aux hommes en leur accordant les larmes ; c’est là la meilleure part de nos sentiments »

Les photos que l’on m’a envoyées pendant ce mois de décembre reflètent presque toutes ce sentiment noble, qu’est la tendresse

Bien présente chez mes ami-e-s, autant qu’en moi, j’ai ressenti le désir de vous parler de ce sentiment

La reconnaissez-vous ici, la tendresse, sur cette photo que Mimi m’a envoyée ?


Salvatore par Mimi




-Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse -

Coco Chanel

 

Cette chanson exprime la tendresse

La tendresse

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien... on s'y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D'un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n'irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours

 

Elle fut remarquablement  interprétée par Bourvil


Mais, cette chanson bien sûr Salvatore l’interprète

Ici on le retrouve en compagnie de Zazie






garogori78

8 mars 2009

Adamo & Zazie - La tendresse



Salvatore

Salvatore à Achères concert 2009



Et puis j’ai choisi pour cette promenade entre tendresse et douceur, une photo que Jeannine a prise potron-minet au lac de Chambly – Canada - et qui me conforte dans l’idée que



le lac de Chambly


-L’aurore ressemble à un regard d’une tendresse infinie-

Nicole Houde



 

 

 

Mais le son peut lui aussi envahir l’âme d’un bain de tendresse et de douceur infinie        







Les adamis, les chansons, la musique nous apportent parfois la tendresse  




concert décembre 2009


Un temps, celui de l’aurore, peut-être comparé à la tendresse infinie d’un regard

Continuons à observer autour de soi pour prolonger cette halte salvatrice que procure la tendresse  






Image4





La nature, par le biais de la neige - qui a cette époque nous rend bien souvent visite -




vue du balcon de Jeannine




Nous fait découvrir les paysages transformés, dulcifiés :



Image1





Comme enfermés dans un lit de satin blanc :




Image2




 N’est-ce pas là une façon dont la nature nous baigne de sa tendresse ?




Puis, régulièrement, la musique revient nous enchanter



Salvatore par Maria





Et ici, avec Salvatore, puis Richard Clayderman on découvre que parfois la tendresse a une couleur







JorgeRCPP




Tu sembles dubitatif, Gérard



gérard réfléchit-copie-1





Pourtant, tu  connais si bien les couleurs, leurs secrets, leurs accords




entrée de jardin




Et ici sur cette toile, les pas japonais régulièrement ancrés dans la tendre pelouse feront passer les « adamis » sous la tonnelle, porte de ce jardin ombré et fleuri, dont on sent presque le parfum





Ici, ce sera le reporter qui fera les pas pour venir te voir peindre



Gérard et le reporter



dans ton jardin         



gérard peint dans le jardin



Nous te remercions de partager avec nous ces instants sympathiques





Nos adamies partagent également avec nous d’autres instants précieux




les trois amies



Salvatore, à propos de tendresse a écrit


ENSEMBLE



Etrange souvenir...


...Et moi, je m'éveillais à la tendresse,
A ta tendresse.
Et nous avons pris le chemin ensemble,
Ensemble...


...Alors moi, je nais à la tendresse,
A ta tendresse.
Et depuis, ma mie, que de chemin ensemble,
Ensemble...

...Le temps où je vivais sans la tendresse,
Sans ta tendresse.
Alors qu'au-delà de la vie nous étions ensemble,
Ensemble, ensemble, ensemble.



Salvatore Adamo




Je pense que cette vidéo consacrée à la douceur trouve sa place ici









Image5


Reprenons à présent, notre douce promenade hivernale dans cette belle neige, puis nous irons voir l’effet de la neige sur le comportement de quelques animaux











Il me vient alors, en mémoire cette poésie de Baudelaire

 

Le chat

 

Dans ma cervelle se promène,

Ainsi qu’en son appartement,

Un beau chat, fort, doux et charmant.

Quand il miaule, on l’entend à peine,

 

Tant son timbre est tendre et discret ;

Mais que sa voix s’apaise ou gronde,

Elle est toujours riche et profonde.

C’est là son charme et son secret.

 

De sa fourrure blonde et brune

Sort un parfum si doux qu’un soir

J’en fus embaumé, pour l’avoir

Caressée une fois, rien qu’une.

 

C’est l’esprit familier du lieu ;

Il juge, il préside, il inspire

Toutes choses dans son empire ;

 Peut-être est-il une fée, est-il dieu ? 
   
 Charles Baudelaire  



Et puis quelques secondes de découvertes…









 

 Mais il n’y a pas que les chats dans la neige, je sais que cette vidéo va plaire à beaucoup de mes amis. Personnellement je suis captivée.

La belle et le poney, un couple bien complice, le courage allié à la tendresse de deux êtres








La neige comme la rose sont si douces au regard,

Si la rose est parfumée, la neige ne l’est point,

Mais la rose comme la neige peuvent être douloureuses,

L’une peut vous piquer, l’autre vous geler les doigts,

La  nature nous enseigne suffit d’un seul instant

Brunette




je n'aurai pas le temps



Je vous propose de prolonger ces quelques secondes de « promenade-tendresse » en empruntant ce chemin de neige, un peu mystérieux, mais de toute façon

Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n'aurai pas le temps
Pas le temps

De visiter
Toute l'immensité
D'un si grand univers
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps
De tout faire…


Paroles de Michel Fugain











A présent prenons congé, nous nous reverrons après les concerts de Salvatore à l’Olympia les 05 et 06 février prochains et peu avant la Saint-Valentin…










Merci de m’avoir lu, merci à tous ceux qui participent

Brunette

Partager cet article
Repost0