28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 14:34

   

Avez-vous remarquez que ce qui est « pratique » avec le rêve dans notre vie, c’est que quelques jours plus tard, nous pouvons poursuivre notre petit déjeuner sans problème ?

Le café « Adamo » reste chaud, fin prêt pour préparer notre promenade, ensemble !

Installons-nous un peu plus loin sur la terrasse

 

 

petit dej 2

 

 

Mais auparavant, il faut que j’ouvre la porte aux adamis qui arrivent…

Voici Maurice qui arrive les bras chargés de cadeaux que l’on accrochera sur notre mas de cocagne cet après-midi ; mais ce cadeau-ci, ouvrons le tout de suite, n’attendons surtout pas le plein hiver pour se chauffer le cœur au soleil, car un jour c’est trop tard

Alors regardons « le monde avec ses yeux »

 

http://www.youtube.com/watch?v=SdosZQVGXeo

 

 

 

Un Amour De Cocagne

Savoir que vient l'hiver et dessiner un soleil
Dans un ciel gris qui pleure neige
Tu m'as donné le privilège
De voir le monde avec tes yeux

{Refrain:}
Tu m'as donné, mon amour,
Un amour de cocagne
Mêlant mes rêves à ma vie
Tu m'as appris, mon amour,
A sauter les montagnes
Et je te dis merci

Tu m'as sauvé du vide
Je t'aime et tu me guides
Tous mes bonheurs, je te les dois
Toutes ces choses que mes yeux voient
Mais que mes mains ne peuvent retenir

{au Refrain, x2}
Merci, merci, merci, merci, merci

Salvatore Adamo

 

 

Image22

 

 

 

 

 Et puis, voici Alain qu’il fait bon avoir pour ami

 

 

Alain 

 

 

 

Qui chante avec enthousiasme dès le matin, les chansons de Salvatore

 

Petit camarade

 

Quand tu portais encore des tresses
Dans la fraîcheur de tes quinze ans
Nous ne vivions que de promesses
Mais maintenant, c'est différent

Je t'ai connue toute ingénue
Il n'y avait que toi et moi
Nous vivions par-dessus les nues
Mais tu es retombée bien bas

{Refrain:}
Ton petit camarade
Tu l'as oublié
Adieu nos promenades
Adieu notre amitié
Adieu la fille sage
Qui faisait mon bonheur
A te voir si volage
Moi, j'en ai mal au cœur
Moi, j'en ai mal au cœur

Maintenant, tu as du rouge aux lèvres
Et tes cheveux volent au vent
Au vent qui emporte mes rêves
Pour les semer au fil du temps

{au Refrain}

Redeviens la douce écolière
Que l'on voyait tous les matins
Courir le long de la rivière
Tendant la main à son copain

Lalala...

Salvatore Adamo

 

Autre présent qui n’attendra pas le mas de cocagne, tout comme ce bouquet de fleurs de Maria

 

 

  fleurs-de-Maria.png

 

 

 

L’Ame en Fleur -Les Contemplations-

 

…Il lui disait : « Vois-tu, si tous deux nous pouvions,
L’âme pleine de foi, le cœur plein de rayons,
Ivres de douce extase et de mélancolie,
Rompre les milles nœuds dont la ville nous lie ;
Si nous pouvions quitter ce Paris triste et fou,
Nous fuirions ; nous irions quelque part, n’importe où,
Chercher, loin des vains bruits, loin des haines jalouses,
Un coin où nous aurions des arbres, des pelouses,
Une maison petite avec des fleurs, un peu
De solitude, un peu de silence, un ciel bleu,
La chanson d’un oiseau qui sur le toit se pose,
De l’ombre ; - et quel besoin avons-nous d’autres chose ?...

Victor Hugo

 

 

 Image1

 

 

 

Ben oui, Brunette, on a besoin d’autre chose !

Ma « gamelle » est vide et vous les adamis, vous régalez de mots de chansons, d’images et d’histoire, et nous alors ?

 

Entre avec tes amis qui nous observent

 

 

bb dans les champs

 

 

Et ceux qui accourent,

 

content 

 

 

 

Alice a préparé votre piquenique sur l’herbe

 

 

 

 petit 10-5a4121

 

 

 

Et elle vous a écrit un poème : Le poème de la chenille,

 

 

 

 

 

 

 

Que je vous laisse savourer entre amis et je reviens aussitôt,

Brunette    

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by BRUNETTE