7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 09:03


IMAGINATION

 

C'est l'imagination, c'est l'imagination qui me sauve,
C'est l'imagination, c'est l'imagination qui me perd

Quand vient le soir je m'accoude à ma fenêtre
Dans les étoiles, je joue ma partie de flipper
Je perds la boule, petit homme vert
Fais-toi connaître
On se racontera des histoires pas trop terre à terre…

Paroles de Salvatore Adamo –Imagination-



Photo de Maria lors du précédent concert d’Ostende


Ayant ouvert cette porte, je m’en allais faire une petite virée au pays des rêves d’Alice,

Les seuls occupants de la cuisine qui n’éternuaient pas étaient la cuisinière et un gros chat, allongé devant l’âtre, qui souriait jusqu’aux oreilles.

…..En fait, je ne savais que les chats étaient capables de sourire.

Ils en sont tous capables, et la plupart d’entre eux, le font.



Il faut dire qu’il y a un peu plus de deux mois, j’avais pu « Partir » grâce à ce petit voilier mystérieux, pour écouter le chant du vent dans ses voiles, le bruit des flots sur la coque, lire des adami-e-s, laisser mon esprit se rendre où il le voulait, me baigner de poésies, exorciser des souffrances, écrire un peu…

 

PARTIR

Un voilier à l'horizon
Moi je reste sur le port
Il avait un joli nom
Dans ma tête, il chante encore
Il s'appelait Évasion
J'étais déjà à son bord
Mais arrivé sur le pont
Les chiens gris de la raison
M'attendaient les crocs dehors

Partir, partir
Changer d'être
Et renaître
Partir, partir
Loin des villes
Sur une île

Mais hélas, chaque matin
Nous ramène sur la rive
Pourtant, c'est plus fort que moi
Chaque nuit, je récidive
Dès que mon passé s'endort
Je lui fausse compagnie
Je m'enfuis à travers rêves
Mais dès que le jour se lève
Je suis repris par la vie

Partir, partir
Changer d'être
Et renaître

Moi, je préfère les petits bateaux
Qui se perdent solitaires
Aux géants qui vont sur l'eau
Emportant la terre entière
Toi, qui m'aime et me comprends
Aide-moi et pars devant
Va, montre-moi le chemin
Je te rejoindrai demain
Quand je serai goéland

Partir, partir
Changer d'être
Et renaître
Partir, partir
Loin des villes
Sur une île

Partir, partir
Changer d'être
Et renaître

Salvatore Adamo


Platinium collection

 

Puis, voyant quelques nuages dans le ciel, je me suis souvenue qu’il restait encore quelques cartons de déménagement à débarrasser, dans les locaux.

 

Alors, je me précipitais sur le chemin à l’envers, j’ouvrais la porte, et juste à ce moment un des cartons délaissés s’échappa par la fenêtre et en s’ouvrant, un gros nuage blanc se rependit juste au-dessus de la mer bleue qui jouxte étonnement la maison !



C‘est alors que Salvatore se mit à chanter ! j’espère, dans la chanson qu’elle lui est revenue !

 

Salvatore Adamo - Quand tu reviendras








En tout cas moi, j’ai décidé de rouvrir ce blog de Brunette. Mon amie Mireille et moi sommes si complémentaires que je vous invite vivement à consulter tour à tour son blog et le mien. Elle vous apportera toutes ces choses importantes qui m’échappent, et j’apporterai toutes celles qui font parties de ma vie, rêves et esprit de poésie. Vous êtes les bienvenus chez nous, nous sommes voisines, mais surtout amies !

http://calcoen.mireille.over-blog.com/

 







Et pour nous aidez à rejoindre l’imaginaire voici une photo du ciel du théâtre de Barcelone, que Maria m’offre pour vous, et qu’elle a faite lors du précédent concert de Salvatore Adamo dans cette ville magnifique.



A très bientôt,

Brunette.

Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 09:47

Hé oui ! Nous déménageons !

Non pas qu’il y ait un problème de place, mais le temps et la santé manquent à Brunette, alors Mimi&Christian, avec Gérard ouvrent un nouveau blog dont je vous donne le nom : l'univers poétique de Salvatore Adamo, & l’adresse est :

http://calcoen.mireille.over-blog.com/

En attendant, Isis nous a « décoché » une super vidéo très sympathique, pour pendre la crémaillère :



 

Un grand merci à Mimi, Christian et Gérard pour cette belle amitié ;

Je ne manquerai pas de venir faire un petit tour et transmettre quelques mots sur ce nouveau blog de Mimi, parfois,

Merci de votre fidélité à tous et rendez-vous à présent sur : http://calcoen.mireille.over-blog.com/



Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 16:38

 

 

SALVATORE ADAMO      

 

Pour ces premiers jours de février, parlons du temps !


Du temps qu’il fait , dehors, du temps qui ponctue allègrement ou malencontreusement notre nature bassement matérielle… notre réalité, temps auquel nous échappons, bien sûr, par le rêve ou la méditation, seules issues, mais aussi, belles envolées de l’esprit, liberté sans faille, parfois seules défenses contre le temps, mais défenses parfaites.

Il fait beau ! Etonnant de le dire, mais s’il n’y avait l’hiver, il n’y aurait pas de printemps. Ce printemps, c’est ce qui donne naissance à la vie, alors je dis il fait beau puisque le temps est celui de l’hiver, et qu’alors, nous pouvons espérer un printemps renaissance !

Alors observons, chacun à sa façon, cette « avancée » du temps, regardons la neige tombée lorsqu’elle tombe, en écoutant Salvatore le chanter, et prenons « Le temps de vivre » en écoutant Georges Moustaki le chanter :

 

 



Attendons que Salvatore nous enregistre sa façon de le comprendre, ce temps de vivre, puisque pour le moment il réserve cet honneur de temps en temps, à ceux qui vont le voir sur scène : « J’aimerais tant, j’aimerais tant, prendre le temps de vivre… »

 



Alors, ici, Salvatore prend le temps de la pose, sur un fauteuil de théâtre !






Un texte, une chanson, une illustration



Rêvons un peu !

Au temps des cerises, le temps d’une saison, le temps qu’il reste, en pensant au temps qu’il fait, espérant le temps de la paix, malgré le passage d’un ouragan, au temps qui passe, qui court ! mais, chut !!!


Cd La part de l’ange



Chapitre I


Descente dans le terrier du lapin

…Ceci n’avait rien de particulièrement remarquable ; et Alice ne trouva pas non plus tellement bizarre d’entendre le Lapin se dire à mi-voix : « Oh, mon Dieu ! Oh, mon Dieu ! Je vais être en retard ! » (Lorsqu’elle y réfléchit par la suite, il lui vint à l’esprit qu’elle aurait dû s’en étonner, mais, sur le moment, cela lui sembla tout naturel) ; cependant, lorsque le Lapin tira bel et bien une montre de la poche de son gilet, regarda l’heure, et se mit à courir de plus belle, Alice se dressa d’un bond, car, tout à coup, l’idée lui était venue qu’elle n’avait jamais vu de lapin pourvu d’une poche de gilet, ni d’une montre à tirer de cette poche. Dévorée de curiosité, elle traversa le champ en courant à sa poursuite, et eut la chance d’arriver juste à temps pour le voir s’enfoncer comme une flèche dans un large terrier placé sous la haie…

Alice au pays des merveilles.

 Lewis Carroll



Le temps qui passe


"Je bavarde avec une personne comme ça, histoire de causer, de passer un petit moment.

Au bout de 10 minutes, cette personne me dit :
- Monsieur, ce que vous me dites est parfaitement inintéressant. Vous m'avez fait perdre mon temps, dix minutes de perdues, de perdues par votre faute.

Et puis il fiche le camp.

Mais, voyez-vous, je n'aime pas que l'on me fasse des reproches lorsque j'estime qu'ils sont injustifiés. Enfin, de quel droit cette personne...

Alors, je me ressaisis, je cours, je rattrape mon bonhomme et je lui dis :

- Monsieur, je vous ai fait perdre dix minutes, m'avez-vous dit. Eh bien, je viens d'en perdre dix à vous rattraper. J'ai l'honneur de vous informer que nous sommes quittes."

http://www.linternaute.com/humour/betisier/07/devos/3.shtml

Voilà une façon de rattraper le temps perdu ! Et en plus, en musique !

 

Le temps, ses ravages, ses guerres, Magritte le voyait en peinture !





Au café du temps perdu à Québec


Et puis enfin, nous avons découvert le café dont il est question dans la chanson de Salvatore Adamo :

Mais, il n’est pas inquiet, un petit tour vers la gare Saint-Lazare nous permettra de choisir l’horloge qui nous convient afin de rattraper le temps, si nécessaire

Gare Saint-Lazare, sculpture d'Arman (1928-2005) : " l'heure de tous " 1985



Parfois Adamo est tout étonné de l’accueil que lui réserve la « patronne » du café du temps perdu !

Alors on se penche avec Adamo sur le temps :

Voici un petit aperçu des titres où l’on retrouve le temps :

« Par les temps qui courent »

« Le temps d’un été »

« Et le temps s’arrêtait »

« Gagner du temps »

« Elle disait tout le temps je t’aime »

« Les enfants et le temps »

« Plus fort que le temps »

« Le temps de vivre »,

A vous à présent d’en chercher d’autres !

Mais en attendant, écoutons la dernière version du « Café du temps perdu » que Salvatore interprète avec Thomas Dutronc, qu’en pensez-vous ?

 



Au Café Du Temps Perdu

Au café du temps, je suis retourné
Un jour où rien n’allait plus
J’avais peur d’être déçu mais rien n’avait changé
Bonsoir amis bienvenu,
La patronne m’a reconnu malgré mon costume de notable
Et comme si elle m’avait attendu
Elle m’avait gardé la même table

Au café du temps perdu, j’allais quand j’étais riche,
De tous ces riens dont on se fiche quand on a pignon sur rue
Au café du temps perdu, j’allais retrouver la bande
Et les promesses en sarabande d’un avenir non avenu

Je l’aimais ce temps perdu, cette liberté
Ces trésors, ce luxe absolu
Mais la vie bien entendu n’a pas supporté
Que j’ignore les sentiers battus
Alors à la place du cœur elle m’a greffé une calculette
Et ce soir avec les rêveurs nous allons chanter à tue-tête

Au café du temps perdu, j’allais quand j’étais riche,
De tous ces riens dont on se fiche quand on a pignon sur rue
Au café du temps perdu, j’allais retrouver la bande
Qui vous requinquait sur demande
Chaqu’ fois qu’on n’y croyait plus

Au café du temps perdu, j’allais retrouver la bande…

Adamo

 

Mais qu’est-ce que le temps selon quelques de grands penseurs ou quelques humoristes, non moins penseurs ?

 


 

« Le rêve est la vraie victoire sur le temps ». Jean-Claude Carrière

Boris Vian disait :« Le temps perdu c'est le temps pendant lequel on est à la merci des autres ». 

                       


Et Raymond Devos : Mais pourquoi courent-ils si vite ?

– Pour gagner du temps ! Comme le temps, c'est de l'argent... plus ils courent vite, plus ils en gagnent !

 

Le Temps est l’image mobile de l’éternité immobile. Platon  

 

Alors je me souviens de cette poésie, apprise il y a longtemps, qui nous parle d’un temps, et qui a éveillé en moi une douce nostalgie, mais surtout un amour des mots par les images qu’ils font naître dans notre esprit.

 

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

 


 

Les « Amis et collègues » de Salvatore Adamo


 

Jenny est une femme très active!! Amoureuse de la poésie. Elle est très fière dernièrement, d'avoir participé à un C D, réalisé en hommage au grand poète du Nord: Emmanuel  Looten, sous la direction artistique  du très célèbre Robert Lefebvre (un lointain parent de Christian ?)

 

Emmanuel Looten (né à BERGUES-1908-1974) a été de tous temps, le chantre puissant de la Flandre

" Bergues noble cité, pur symbole des Flandres

A plein cœur de nos champs si vastes et fertiles" etc, etc........

(extrait du poème: Ma ville est une joie)

 

Jenny avant d'être comédienne est avant tout..........Une femme du Nord!

Elle est toujours amoureuse de sa région, de ses paysages, de toutes ses richesses trop mal connues!

Il faut lire" JENNY du Nord" auteur Patrick Robert, car il a su décrire et relater sa carrière, avec une plume inégalée!

 

Vie et carrières très remplies, car cette "native " de Roubaix, a côtoyé les grands noms du cinéma français. Elle a joué notamment avec Jean Marais (son amour de jeunesse)

C'est une grande comédienne avec 150 titres à son palmarès! Films et théâtres.

 

Cette " grande dame" a plusieurs cordes à son arc!!

L’émission " goûtez-moi ça" France 3-Nord-Pas-de-Calais Picardie, l'a popularisée. Elle l’anime, avec le fameux cuisinier Pierrot, aux fourneaux.

Cette série, devenue " culte" a dévoilé une autre " facette" de ses talents.

Toi, aussi, Gérard, (Deligny) tu as épaulé, également, ces deux cordons bleus, non pas dans le domaine culinaire, mais dans un autre domaine où tu excelles : la peinture.

En effet, tu as illustré 60 émissions, entre autres!

Vous formez tous les trois, une équipe bien savoureuse, bien à l’image de la cuisine "ch'ti"

Un autre ami de Jenny, Fred Personne, avec Gérard, ils se sont retrouvés dans un téléfilm intitulé " Toile de fond" en 1981.

Gérard, pour cette occasion a crée 25 toiles (mais nous y reviendrons à ce sujet)

 

Comment ne pas parler de Jenny, sans évoquer, le regretté Ronny Coutteure?

Ce comédien talentueux qui partageait le même amour que Jenny, pour " les brumes du Nord"

Il était également l'ami de Gérard

 


Son souvenir est toujours dans nos cœurs!

 

Par dessus toutes choses, Jenny reste très attachée, aux cieux si changeants du Nord.

Et c'est avec une grande joie, qu'elle  a participé, au tournage du film " Bienvenue chez les ch'tis" on la voit chantant à tue-tête " P'tit Quinquin"

Et elle a???? BON SANG!! Mais ça bien sûr! une grande admiration POUR.............................SALVATORE.

PAS DE DOUTE!! Quand on vous le dit que c'est une très" GRANDE DAME"




Jenny à une expo de Gérard, et nous vous proposons de mieux la connaître encore en visitant :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jenny_Cl%C3%A8ve



Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 16:36

 

 

Salvatore Adamo, Un pays : l’Espagne

 

En général, texte et illustrations de Mimi

**** Viva España

Pour nous faire oublier, les frimas de l'hiver, que diriez-vous les amis, d'un petit séjour où règne un doux soleil......... Espagnol ??

 

D'après certains voyageurs, il est des terres comparables au paradis!

Comment de Séville à Cordoue, en passant par Grenade, ne pas succomber aux charmes des jardins enchanteurs? Des patios fleurant l'oranger? Des terres gorgées de soleil??

 

Nous y rencontrerons aussi, des merveilles d'architecture, chantant la gloire d'un prestigieux passé musulman

Pfffffff!! d'un coup de baguette magique .....................

 

 

 

et d'un coup d'aile

 

 

 

 

 

 

*******Salvatore qui emprunte une Vespa!! mais non! tu ne vas pas en Italie, mais en Espagne!!

les affiches sont là, à côté de toi,  pour te convaincre!

Isis est déjà, installée dans le sac de voyage! bien décidée à défendre " la cause animale" de ces amis taureaux. Elle a emprunté une photo; d'un de ces poids lourds!

 

 

 

 

******Entre écrivains: Cervantès (1547-1616) qui a imaginé, le personnage de  Don Quichotte" " le chevalier à la triste figure"

Comment ne pas évoquer, ici,  le GRAND JACQUES (un des maîtres de Salvatore), et son interprétation magistrale de "l'homme de la Mancha"

 

 

 

 Les fameux " moulins à vent" de la Mancha!

 

Un poète célèbre: Federico Garcia Lorca (1899-1936) poète et auteur dramatique

Sa poésie est libératrice de l'âme andalouse. Avec lui le Flamenco acquiert une force extraordinaire.

F Garcia Lorca n'est pas un poète andalou, il est " l'Andalousie"



 

 

 

******les peintres espagnols sont si nombreux, qu'il est difficile de les citer tous!

Salvador Dali (1904-1989) né en Catalogne, il étudia à l'école des Beaux arts, de Madrid, et se lia  notamment avec Lorca

Impossible de parler de Cadaqués sans évoquer Dali. Son âme y plane encore!

Ici sa fameuse montre molle au moment....................Sa statue

 

autre peintre EL Greco- (1541-1614) espagnol mais d'origine crétoise

On peut le considérer comme un lointain de l’expressionnisme du XXe siècle

enfant allumant une bougie----et de (de gauche à droite) Saint Jacques--la Nativité-Fable 

 

 

 

*****le cinéma espagnol avec le plus célèbre réalisateur actuel: Pedro Almodovar

Le film " Talons aiguilles" petit bijou, ciselé, par ce dernier, marque un tournant dans sa carrière( 1992) avec ses actrices fétiches Victoria April et Maria Parades

affiche " tout sur ma mère" (1999)

 Dans ce film, Luz Casal, interprète cette chanson très émouvante " piensa en mi"



 

Nous vous proposons d’aller faire un petit tour ici : 

www.youtube.com/watch?v=CjidMrt4G80 

Luz Casal née en Gallicie, est une artiste très attachante, ce succès la fit connaître en France

 

 

 

 

 

Salvatore et Isis de retour

 

***** Salvatore est revenu avec un bel éventail et ISIS, est rentré, fatiguée de son voyage, mais heureuse.

Elle a rencontré Don Quichotte et Sancho Pançà ( son fidèle écuyer)

dessins de Pablo Picasso 1881-1973)

Nul peintre du XXe siècle n'a exercé un tel pouvoir de fascination!

 

Isis a vu, également des taureaux heureux!! Sérigraphie de P Picasso

 

et même aperçu, un taureau libre et heureux!! au soleil couchant, et,une place à Madrid qui porte leurs noms .

Elle a constaté, également qu'il existe de plus en plus d'amis espagnols qui se rallient à " la cause" des taureaux libres!

 

***** Quant à nous, les amis, notre voyage se termine ici.

Si vous avez le bonheur de vous trouver, début février, dans ce beau pays, allez écouter Salvatore qui chantera le 9/février à Barcelone

 

Nous avons eu la joie, de faire la connaissance d'amis, venus tout spécialement d'Espagne, au casino d'Enghien, le 14/12

ici avec Mercé, avec Brunette et Christian

 

 

 

 

 Et là, (de droite à gauche) le mari de Mercé, Mercé, Brunette, François (ami de longue date de Salvatore) et ????? moi, Mimi !

 

 

 

Comme d'habitude, nous finissons notre voyage virtuel par ce dicton espagnol

" Quelque chose meurt dans l'âme, quand un ami s'en va" TOUT EST DIT!!  et là, ( de droite à gauche) le mari de Mercé, Mercé, Brunette, François( ami de longue date de Salvatore) et ????? moi!

 

 

Le bord de mer

 

Mais que serait l’Espagne sans la mer ?

D’autant que Salvatore la chante la mer, ici une photo de Maurice, mais devant la mer du nord, alors il faut bien remonter son col ! Breeuuuuuuuuu quel froid de canard !


 

 

Et voilà comment il les chante les bords de mer, Salvatore. Il n’y a pas que le soleil qui  réchauffe, et ce n’est pas plus mal !

 

 

 

 

Je me souviens du bord de mer
Avec ses filles au teint si clair
Elles avaient l'âme hospitalière
C'était pas fait pour me déplaire
Naïves autant qu'elles étaient belles
On pouvait lire dans leurs prunelles
Qu'elles voulaient pratiquer le sport
Pour garder une belle ligne de corps
Et encore, et encore
Z'auraient pus danser la java

Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
Z'étaient faites pour qui savait y faire

Y'en avait une qui s'appelait Eve
C'était vraiment la fille de mes rêves
Ella n'avait qu'un seul défaut
Elle se baignait plus qu'il ne faut
Plutôt que d'aller chez le masseur
Elle invitait le premier baigneur
A tâter du côté de son cœur
En douceur, en douceur
En douceur et profondeur

Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
Z'étaient faites pour qui savait y faire

Lui pardonnant cette manière
Je lui proposas de partager ma vie
Mais dès que revint l'été
Je commençai à m'inquiéter
Car sur les bords de la Mer du Nord
Elle se remit à faire du sport
Je tolérais ce violon d'Ingres
Sinon elle devenait malingre
Puis un beau jour j'en ai eu marre
C'était pis que la mer à boire
Je l'ai refilé à un gigolo
Et j'ai nagé vers d'autres eaux

En douceur, en douceur

Z'étaient chouettes les filles du bord de mer
Z'étaient faites pour qui savait y faire

Salvatore ADAMO

 

 

Ici, ce n’est pas l’Espagne; Ce bord de mer, que Gérard Deligny a intitulé « Le Leughenaer » est si vivant, si profond qu’il nous donne l’impression que l’on est sur le bord d’un bateau et qu’on admire les mouvements de l’eau ! c’est tout simplement magnifique !

 

 

 " LE LEUGHENAER"

 

 

 


 

 

 

 

 

*****Voilà, les amis notre Blog se termine, à présent, par une pensée de jacques Prévert (poète que  Salvatore aime tant)

 

" Le temps nous égare. Le temps nous étreint.

  Le temps nous est gare. Le temps nous est train"

 

Nous quittons à regret, ce café " du temps perdu".

Mais nous n'avons pas perdu notre temps!

Nous retrouvons très bientôt Salvatore, très bientôt, en pleine forme.

Comme il l'était, lors de l'émission " chanson française, sur France2, le 31/1;

 

 

 

 

 

***** merci à toi Adrianar pour cette belle photo

Nous vous retrouverons aussi, les amis de ce journal,avec un immense plaisir, très prochainement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Qu’est-ce que c’est ?

Ben c’est moi Isis, je voudrais entrer dans le café du temps perdu !

Mais Isis, ça n’existe pas un café pour les chats, perdus ou non.

Bien sûr que si, j’ai la photo du café où je vais avec Félix.

 

 

 

 

Voici Félix :

 

 

 

 

Tu sais, Félix a toujours soif, alors pour changer du robinet de cuisine, on a ouvert un café !

Mais tout le monde est bienvenu !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







A bientôt les amis !





Merci particulièrement à Gérard pour la documentation de Jenny, et pour ses belles toiles

Merci à Martine et François pour les photos des concerts

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 15:03

Chers amies et amis,

 

Il faut bien le constater, les feuilles de notre éphéméride se sont envolées au vent de l'hiver!

 

Les fêtes sont terminées!! Les santons et la crèche sont rangés, bien emballés, dans le placard ou dans le grenier! Le sapin est replanté dans le jardin, tout triste! Sans ses guirlandes!

 

Tout est soldé dans les magasins, y compris les boîtes de chocolat!! Oui! La fête est bien finie! .........

Cependant, il en reste une ???

Bien sûr, c'est la fête " du blanc" qui bat son plein!! On retrouve cette couleur, un peu partout! Elle illumine ces jours sombres!


COULEUR BLANCHE, comme notre ISIS! Toujours aussi belle!

 

Comme ce ravissant chaton, peint de main de " maître" par notre ami Gérard ( Deligny)


Comme le museau de ce chat , plein de vie!




Blanc comme la neige, non pas à Gravelines, dans le Noooord! mais dans notre Champagne!

 




Comme la neige, dans le roman de V Hugo ( la Légende des siècles) ( petit Paul)

 


Comme Maman ourse et son ourson




Comme les tabliers de 2  fins cordons-bleus!! Pierrot et Jenny Clève, cette grande dame aux beaux cheveux blancs ( nous reviendrons à ces amis de Salvatore et de Gérard, fin janvier)

Photo prise à France 3, studio d'enregistrement de l'émission " goûtez-moi ça"



 




Comme les colombes de la paix, qui hélas!! ne peuvent se poser sur la terre promise!!!!!!!!!!!!!


 

Comme les fleurs, que nous t'offrons cher Salvatore, avec tous nos voeux, les plus chers de guérison et de santé!







  

 

 

Nous te souhaitons une " pêche d'enfer " et "une de ces patates"!!


 Ton ami Jacques Prévert avait dit si justement " on a beau avoir une santé de fer, on finit toujours par rouiller!"

 


Que tu nous reviennes vite avec ce beau sourire , pour NOTRE GRAND PLUS GRAND BONHEUR A TOUTES ET TOUS





















( merci à Martine, François)

A bientôt les amis, nous vous donnons rendez-vous fin janvier, avec nos rubriques habituelles  ( chansons- voyage et potins)

 Gérard, Christian et Mimi





MERCI  particulièrement à Brunette et à Gérard ( Deligny) pour votre approche si poétique de toutes choses

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 15:33

 

Chers amis

 

Cela devait arriver!







2008 s'en va sur la pointe des pieds, et 2009 montre le bout du nez!! et oui! ISIS!!

Aussi, nous venons vous souhaiter à toutes et à tous une année, faite " de bonheur" " rien que du bonheur"






Pour toi, cher Salvatore

Nous te souhaitons une très bonne année 2009, pleine de projets et de belles surprises!

Tu as fait mentir, la pensée d'un célèbre humoriste Alphonse Allais, qui avait écrit " je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j'ai été très mécontent de celui de l'année dernière!"

2008 a été l'année de " ton disque d'or" remis en mains propres par Dany Boon, pour 2009, cela sera celui " de platine"






Pour 2009, voici, pour toi:



Tout un champ de coquelicots, repéré par ISIS ( du paradis des chats)


Et un..............Agenda, bien sûr! déniché par Gérard ( Deligny) très utile pour tous tes rendez-vous!




un moulin ( meulen) de notre Nooooooooooord natal!!pour t'accrocher aux ailes du vent


et des souhaits de bonheur!! MILLE voeux, MILLE voeux sincères avec de l'émotion pour ce nouvel horizon!







Voici la nouvelle année comme un chemin qui se dévoile

Que sur la route de vos projets, le soleil se mêle aux étoiles






Et à Gravelines ? C'est encore de la neige!

tableau de Gérard ( Deligny) " Gravelines sous la neige"

image extraite de son livre " rêves en Nord"

 

petite rectification!! 1000 excuses Gérard

Dans le blog de " l'écrin" il s'agissait de la toile

" neige à Godewaersvelde"

 




 

 

POUR FINIR CHERS AMIES ET AMIS

 

 Bonne et Heureuse Année

 

Gérard, Mimi&Christian

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 09:09

 

BONNE ANNEE 2009



A Salvatore Adamo, sa famille, ses amis, ses musiciens,

A tous les adami-e-s

A tous ceux dont le cœur est tourné vers le prochain








Une année de douceur, de poésie, de chansons, d’amour, d’amitié, et surtout de partage car le monde en a besoin.

Voilà ce que je souhaite à tous pour cette année !

BRUNETTE





Commençons dès à présent le partage avec ce merveilleux cadeau d’Alain pour notre site. Il vient illuminer un ciel bien gris d’un peu de poésie, celle que Salvatore « Jardinier », lui avait inspirée il y a quelques années. Poésie très appréciée également de Salvatore.



 



Sicile…

 

Terre en mer posée sur la méditerranée

Je t’ai découverte et je t’ai aimé

C’est bien sur ton sol que le poète est né

Car tu sembles berceau pour l’enfant sublimé

S’exhalent ces délicieuses senteurs d’orangers, de citronniers

Quand je chemine vers Taormine accroché au ciel

Merveilleux village bordé de ces bougainvilliers

Qui fiers se dressent dans ce décor démentiel

Je sais maintenant que de Comiso à Syracuse

Ton île est écrin de vestiges et de curiosité

Comme des sentinelles les cactus géants guettent l’intruse

Que néfliers ou lauriers roses tentent d’inviter

Santa Maria Del Monte la beauté de tes marches me fait rêver

Et pour mieux m’en délecter au sommet je m’abandonne

Malgré ce soleil de plomb dardant sur son pavé

Ses rayons éclaboussant les mosaïques de Caltagirone

Beauté suprême tu n’es pourtant qu’une île

Sur cette grande mappemonde on te reconnaît Sicile…

Alain Le Moal



Merci Alain.

Chacun à sa façon apporte à ce site une saveur originale appréciée de ceux qui la reçoivent. L’un apporte ses textes, ses poésies, ses chansons, ses enregistrements, ses photos, ses voyages, ses peintures, tout est prétexte aux échanges, aux partages, à l’amitié, aux sourires. Tout est cadeau ici !

Je veux remercier tout particulièrement Mimi, qui porte beaucoup d’admiration et d’amour pour Salvatore, et dont le comportement amical est en toute chose emprunt de finesse et de dévouement. Merci aussi à son époux Christian qui nous supporte… Guide tolérant !

Je veux exprimer mes remerciements également à tous ceux qui participent avec joie et amour à l’élaboration de ce blog et qui donnent avec beaucoup de grâce leur temps, leurs œuvres, révèlent des petits secrets plein de tendresse ; nous encouragent par quelques mots sympathiques.

Il est d’usage d’offrir quelques fleurs à ceux que l’on aime, alors à ma manière, je laisse ma fantaisie s’exprimer, vous faisant découvrir ou redécouvrir quelques uns de mes gouts musicaux :

 



Salvatore ADAMO : Quand les roses (1964)
luminita51

Quelques roses de Salvatore…que je vous offre pour cette nouvelle année !

Et voici Gérard Deligny, toujours aussi généreux qui nous indique par cette peinture les choix que j’ai fait pour vous, pour ces vœux, et qui vous étonneront sûrement un peu :





Musique classique : piano, flûte de pan, voici les ingrédients d’un panaché de fête



mimiemeg
2MINUTES11








Erik SATIE - 3 Gnossiennes (piano)

mcflan1586
15 novembre 2008



mimiemeg &mcflan1586 deux jeunes artistes qui font l’objet de mon admiration parce que grandioses et simples à la fois




Ave Maria, Gheorghe Zamfir, Pan Flute - Franz Schubert


ClassicArtsShowcase


Ici, le souffle se fait poésie divine !



Et puis encore un cadeau de Gérard Deligny, sur une photo en compagnie de Salvatore, il y a quelques années peut-être, mais leurs cœurs sont restés intact comme une année qui commence !






Mais qu’est-ce que c’est ?

Une réunion Isis.

C’est le réveillon de Nouvel An !

Ah oui, ils vont « fêter chat » !

*******


A bientôt les ami-e-s

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 12:19




                                            



Chers amis, sur " notre agenda" est noté: le 25/2-coucher du soleil à 7h45 et coucher à 15h57, mais aussi.........................NOEL" la Nativité"

 

Aussi, il est temps de planter le décor, pour " cette douce nuit"




Il nous faut d'abord : de la neige!

…." Ce soyeux cortège, tout en larmes blanches"…

 

Il neigera peut-être à Paris ? Ou chez nous, dans notre Champagne adoptive?

 

En montagne sûrement, et nous, nous ne résistons pas au plaisir de présenter à nouveau ces deux tableaux où Gérard Deligny peint si bien cette belle neige







En tout cas, à Gravelines, la neige est là!! N'est-ce-pas Gérard 




 Neige à Gravelines de Gérard Deligny



Mais à Gravelines, c'est normal, c'est le Nooooooord!!!!!






Les anges et la crèche
            






 Angelo Musicante- Rosso Fiorentino

" un ange" la Madonna Sistina --Raffaello Santi ( 1483-1520)

 

Et toute une ribambelle d'anges et « Je crois aux anges » 

et bien sûr une crèche

 

 

Les anges et la madone

 

Encore des anges!

Amour et guirlande de fleurs (Carlo Maratta 1625-1713)

 

 

Et une belle " madone" italienne bien sûr!

La Madonna col bambino --Botticelli (1445-1510)

la Vierge à l'enfant

 

Et  nous voilà, à cette nuit magique






Voilà les cadeaux!! Gérard, ton ami, t'offre " 2 geishas" venues de KYOTO, au JAPON

 

Isis te donne " un baluchon" rempli d'amour




     



Quant à nous, nous t'apportons  deux colombes, symboles de la paix dans le monde! paix en ISRAEL et sur toute la terre!

 

Toi, tu as déjà eu " un nounours" offert par une amie, au casino d'Enghien- le 14/12 (merci à toi François pour la photo)

 

 

Voilà, également quelques sapins, saupoudrés de neige!

Et puis maintenant, c'est  le réveillon. !

Gérard, nous a mijoté " un étrange réveillon"

Nous sommes vraiment gâtés par toi!!

 

" un soir de réveillon de Noël, dans les rues enneigées et illuminées de milliers d'ampoules, d'une petite ville de province, déambule Maxime, une jeune garçon d'une dizaine d'années"

 

Si vous voulez lire la suite, prenez le livre " Rêves en Nord" en mains (éditions Nord-Avril)

 

Quant à nous, nous vous quittons, non sans vous avoir souhaité" un très joyeux Noël"







Chers amis,

 

 Nous allons terminer ces quelques pages, avec cette pensée (de Roy Lemon Smith)

 

" celui qui n'a pas Noël dans le cœur, ne le trouvera jamais au pied d'un arbre"

 

Nous savons bien que vous tous et toutes, possédons " noël dans l'âme et le cœur" et Salvatore est bien d'accord!! lui qui a un cœur gros "comme çà"

 

A très bientôt




 

Et moi, la belle Isis, je vous offre mon portrait !

Je suis belle n’est-ce pas ?








 

Au fait j’ai deux invités en plus ce soir Mimi : Bien sûr le Chat-Noël ; vous le reconnaîtrez facilement







Et le chat-va qui chante un peu pour Noël !









         


               













Et Bonnes fêtes de fin d’année !

 

 

Brunette, François, Gérard, Mireille & Christian.









Partager cet article
Repost0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 16:15



SALVATORE ADAMO


 











Salvatore, tu nous entraines guitare à la main, dans ton pays de rêves ;

Souvent, ton orchestre t’accompagne, et tu nous offres un message, sous forme de chanson, pour un monde meilleur !

Que tu joues de la guitare seul ou que ton orchestre joue avec toi, lorsque tu es sur scène, tu es chez toi et tu accueilles le public à cœur ouvert.

C’est probablement une des raisons pour laquelle il t’aime tant !











Un texte, une chanson, une illustration















Non, Gérard, pas celle-là non plus ! De ce port de Dunkerque, émerge d’une douce brume qui nous fait rêver et nous charme, mais Salvatore nous chante « L’écrin » aujourd’hui !

Ecoute ce que nous avons déniché pour le blog cette fois :





ConcertsetDisques 04 12 2008

L’écrin (El joyero) Salvatore ADAMO Live in Yutz (France)02 12 2008



Salvatore ne la chantait plus depuis longtemps, cette chanson, et c’est grâce au forum officiel de Salvatore Adamo, dont Bernard Vanroye est le webmaster, que plusieurs « adamistes » ont réclamés cette chanson.

L’autre jour Salvatore remerciait sur scène cette initiative, et se disait heureux de la rechanter.

Et là, maintenant lorsqu’on voit cette dernière interprétation, on se retrouve dans le monde du mystère, elle ouvre la porte vers un des nombreux chemins de compréhension de la vie, par une délicieuse interprétation poétique.



L’écrin



C'était il y a cent ans ou c'était aujourd'hui
Je rêvais sur un banc au jardin de l'ennui
Quand un vieillard passa il était tout en gris
Je me souciais pas mais un bruit me surpris
Était-ce à dessein, était-ce étourderie
Il lâcha un écrin troublant ma rêverie
Je l'appelai en vain je suivis son fantôme
Je le perdis soudain dans son triste royaume
Maléfice ou trésor, sortilège ou aubaine
Pourquoi douter encore, retenant mon haleine
J'ouvris

Mais je devins morose quand je ne découvris
Qu'un petit cailloux gris rose, un petit caillou vert gris
Ça n'était pas grand chose après tant de mystère
Adieu le pot aux roses, au diable mes chimères
Mais au fond de l'écrin il y avait une lettre
J'allais savoir enfin une formule peut-être
Et moi comme un idiot j'allais chanter victoire
Imaginant des mots qui me parleraient de gloire
Pas de trésors cachés dans une île lointaine
Pas de cœur enchaîné d'une princesse en peine
Pas de savante ruse qui m'aurait enrichi
Quelques phrases confuses disant juste ceci

Ami c'est pas grand chose mais ça n'a pas de prix
Prend ce caillou gris rose prend ce caillou vert gris
Je les ai ramenés d'un voyage en étoile
Quand l'amour insensé faisait gonfler ma voile
Ami c'est pas grand chose mais ça n'a pas de prix
Prends ce caillou gris rose prends ce caillou vert gris
Avec ces deux cailloux j'ai failli me connaître
Certains m'ont prit pour fou j'aurai bien aimé l'être
Oui sois jeune et sois fou c'est ainsi que l'on gagne
Si non ces deux cailloux pèseront des montagnes
Il est temps que je crève, tiens voilà ma fortune
Une pierre de rêve, une pierre de lune

Mais soudain un éclair j'ai les yeux grands ouverts
À mes pieds deux cailloux, deux cailloux sans couleur
Pas de caillou gris rose pas de caillou vert gris
Un vieillard est passé et il ne m'a rien dit

Salvatore Adamo




La place de l’amitié pour Salvatore, la vie de ses ami-e-s




Et voici un autre écrin : Bel écrin de bois et de verre devant lequel tu poses en compagnie de Nellie Laurence, lors d’une de tes expositions, comme pour sceller votre amitié !

Le mari de Nellie, Robert Lefebvre, fut en quelque sorte le coach de Salvatore à ses débuts en France, en le présentant à des émissions de télé à FR3 Lille, telles que « Les copains du samedi ». Et puis il vous a réuni Gérard, Salvatore et toi, lors de son émission « entre nous » en février 1980, toujours sur France 3, tu te souviens ? Et toi, comme un clin d’œil en retour, lors de l’émission de ton ami Pascal Levent « Mémoire en fête », tu as réunis Robert et Salvatore.

 

Nellie, qui est chanteuse, assurait les premières parties des concerts de Salvatore, dans les années 60.

L’autre jour à Anzin, elle attendait Salvatore dans sa loge, car elle a écrit un livre consacré à son mari Robert, et souhaitait que Salvatore le préface.

 

Tu sais Gérard, que nous sommes en période de préparation de Noël, déjà quelques célébrations ont été faites. Nellie en compagnie de son fils Emmanuel a préparé une soirée pour ce vendredi 19 décembre en soirée, à Lille, grâce à Noël en Ch’ti, qu’avait créé Robert ; et Jenny Clève lira un texte en patois ce soir là !

Et maintenant, quelques coupures de journaux où l’on peut voir notre belle Nellie, et lire quelques commentaires :

 

 
















Sur la bande du milieu on lit :

Sa carte de visite : Née à Dunkerque d’un père Breton et d’une mère flamande. Surtout interprète, bien qu’elle ait elle-même écrit quelques chansons et lancé des idées aux auteurs qu’elle aime : Bergmann, Dimey, Darnal, Fanon, Fumière, J.Bouquet, Diéval, Robokowski et d’autres…

Elle est aussi comédienne : près de cent représentations en trois saisons avec la revue musicale de Boulogne. Un répertoire riche, dans lequel elle puise selon les publics : salle, cabaret, chapiteaux ou dîner-spectacles. Ou encore celui des croisères, Méditerranée, Canaries, Iles grecques, Antilles, etc…

A l’étranger, elle émane son spectacle de chansons en anglais. Mais c’est en français qu’elle a gagné le Prix de la Meilleure interprète en cette langue au Festival mondial de Lisbonne. En télévision elle a été l’invitée de J. Kerchbron, J-M. Coldefy, J. Laviron, J-P Foucault et G. Bounoure, Sabatier, P. Sevran, mais aussi à Monte-Carlo, en Tunisie, Maroc et Espagne. Michel Drucker et J-P Elkabbach l’ont reçue dans leurs-radio. Nellie Laurence à participé aux spectacles de S. Adamo, j. Halliday, J. Clerc, Lenorman, A-M. Carrière, Mouloudji, R. Devos et bien d’autres.

Discographie de qualité à travers plusieurs 45 t dont celui de l’Unicef (« Ouvrez les frontières ») et 30 cm (« Chansons en nord et en couleurs ».

Nellie Laurence est la créatrice de « Ville de Lille » une chanson de Michel Robokowski et J.C Daigle.

La carrière d’une artiste authentique, l’une des ambassadrices de la Chanson Française de toutes les époques.

 


Voici ce qu’on peut lire sur cet article de presse :




« Quand la chanson se fait Femme, elle s’habille aux couleurs de la tendresse et de la passion. Elle caresse les mots des poètes avec  la complicité des tempos de la musique, pour que se marient sensibilité et fantaisie. Nellie Laurence appartient à cette race d’interprètent qui ont su mettre la chanson au féminin. A cette race d’artistes qui préfèrent la scène et le public vivant au disque éphémère.

Ils sont encore quelques-uns en France, à aimer la Chanson parce qu’elle est l’art le plus consommé de la communication ». 

Ecouter et regarder Nellie Laurence, c’est réapprendre que la qualité de la vie, c’est aussi ces mots et ces notes qu’une voix amie vient dire au cœur et à l’esprit.

R.L.

 

Donc bientôt nous pourrons reparler de Nellie, et de cette fête, pour vous offrir quelques photos et reportages de fin d’année 2008. Un pur bonheur !

 


Mais qu’en est-il de notre ami Ch’ti Robert ?

Il a obtenu un gros succès lorsqu’il a chanté pour « Le Noël des déshérités » pour « la voix du nord », et le jour de Noël, on parlera de lui dans ce journal !















Moi, Isis, c’est bien simple, je ne comprends plus rien !

Désolée, l’autre fois c’était un coquelicot sur un rocher, maintenant un petit caillou gris-rose, un petit caillou vert-gris, que sais-je encore, mais de moi rien, pas un mot, même pas : Voici Isis sur sa bordure de pierre !

Eh bien je vais vous faire un cadeau : j’ai un ami, que je partage avec ma maîtresse Mimi et son amie Brunette, il s’agit d’Alain. L’autre jour à un concert d’Adamo, nous l’avons vu avec sa très jolie femme ! Et nous avons parlé et chanté tard dans la soirée avec des adami-e-s plus que charmants. Voici le cadeau que je vous fais :






 

Salvatore ADAMO chanté par Alain
michounette29




Beau cadeau n’est-ce pas ?

Mais continuons




Partager cet article
Repost0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 16:09

 

Salvatore et le Canada

 

Salvatore ne manque jamais une occasion de se rendre au Canada dès qu’il le peut ! Pas étonnant, cette terre immense et splendide n’en finit pas de nous  étonner par ses merveilleux paysages ; belle par tous les temps, elle est habitée par une population chaleureuse et enrichie d’un accent bien particulier pour Québec, qui fleure nos ancêtres.  



100_6060.jpg


*En route!!! avec nos chiens..

*Nous croisons des panneaux de signalisation " originaux" l'ORIGNAL est la star!, ainsi que les baleines (à Tadussac), elles nous offrent une image grandiose!



100_6057.jpg


Célébrités :

*Jack London, chercheur d'or au temps de la fièvre de l'or, est né à San Francisco, mais canadien de cœur. Après s'être embarqué en 1897, pour participer à " la ruée vers l'or"  " à Klondide (Alaska), est atteint du scorbut, il est rapatrié et commence à écrire. Le véritable succès fut "l'appel de la forêt" roman publié en 1903, et bien sûr Croc-Blanc !

Souvent lors des spectacles, Salvatore Adamo demande avant de chanter « Ce

Georges », qui succombe au charme de ce cher Georges Clooney ?




georges_clooney_et_lisa_snowdon_referenc


Apparemment,   c’est elle ! Bon ça va, c’est un beau couple sympathique, et ici, il n’a pas besoin de cape pour s’envoler !

Adamo ne s’aventure pas à demander qui succombe à la voix de Paul Anka. Pourquoi ? Allez savoir, en tout cas, personnellement je succombe sans aucun scrupule tout comme tous mes ami-e-s sans exception, et  Salvatore lui-même, en est admiratif. Alors pour faire plaisir à tous, je propose d’écouter cet enregistrement :




You are my destiny - Paul Anka, par: Phaethon35 le 18 03 2007



GetAttachment-copie-17.jpg


Voici ce qu’en dit Mimi :

Paul Anka, né à Ottawa en 1941, est " une légende"!

Un artiste exceptionnel dont la carrière démarre en 1957 avec " DIANA" se poursuit toujours dans le monde entier ses plus grands succès " my way" et " you are my destiny" sont encore sur nos lèvres.

*Autre star, SALVATORE qui est au micro!

*Le célèbre " château de Frontenac" Québec unique en son genre, il est le véritable emblème de la ville! Cet hôtel fut construit il y a plus de 100 ans!!




GetAttachment-copie-15.jpg


*Ma " cabane au CANADA"

 

*Félix Leclerc (1914-1988) il est le 6e enfant d'une famille de 11 enfants. Il  nous quitte un triste matin du 8/8/88, sur son île d'Orléans. Il laisse derrière lui, un pays en deuil, mais aussi un héritage considérable. il aura influencé toute une génération de chanteurs et de poètes, comme toi Salvatore!

" Moi, mes souliers" : " …C'est un petit bonheur, que j'avais ramassé

                                     Il était tout en pleurs, sur le bord d'un fossé"…

 

Ces chansons restent éternellement dans nos mémoires

 

*Feuilles d'érables, symboles du Canada




salvatore_canada_5.jpg

*Maman et son bébé agneau, blottis ensemble, au printemps venu!

 

*Mais c'est  ISIS!!! elle a voulu se faufiler, parmi "la faune" du CANADA!!!

Tu sais, ta place n'est pas là!!  tu es " une matounette persane"!

Ah!!! tu accompagnes Salvatore? Nous avons bien compris!!


Mais enfin, Mimi, pourquoi la taquines-tu ? Tu sais bien qu’Isis est l’objet des pensées secrètes d’Adamo, elle s’en ait  rendue compte depuis bien longtemps !

 

*Au CANADA, l'orignal le caribou et le wapiti sont véritablement les symboles de cette immense contrée!

 

*La " police montée" veille au grain!!




salvatore_canada_ter.jpg


*Renard roux du Canada, dans " le National Park du mont MACKINLEY- Alaska

*La maman ours brun avec ses petits oursons, un jour d'été près de la rivière

*Baleine à TADUSSAC, une merveille!

*et voilà!!! Notre attelage qui file à toute allure!  

IL y a tant à explorer au CANADA!!

Nous terminons notre voyage par un joli proverbe canadien

" On ne peut pas empêcher un cœur d'aimer"  

Que dire de plus!!  

Nous devons rentrer le cœur rempli (et les poumons) d'une grande bouffée d'air pur!

Notre journal n'est pas terminé, les amis, il y a encore beaucoup de notes sur " mon agenda



 

L’agenda

 

Retour au Canada pour octobre 2009 mais auparavant, sur son agenda, tout le monde peut lire : hiver 2008-2009 : neige en France et en Belgique ; donc lui, fait une escapade au soleil en Espagne, plus exactement à Barcelone en janvier, … préparez-vous les « adami-e-s » !

Et lorsqu’Adamo ne lit pas son agenda, il le chante… et toi, Gérard tu le représentes admirablement bien cet hiver de France et de Belgique avec cette peinture :

Mon Agenda                              DSCF1516-1-.jpg    


D'abord me souvenir
d'ouvrir mon agenda,
c'est déjà ça.
Pour y découvrir
c'que je dois faire de moi,
les prochains mois.
A l'ordre du jour,
je ne lis que ton nom
tout au long,
c'est plus que de l'amour,
ça tourne à l'obsession,
mais c'est bon.

Refrain:
Comment veux-tu que je t’oublie,
comment veux-tu que je t’oublie,
mon agenda
ne me le permet pas.
Comment veux-tu que je t’oublie,
c'est toi qui embellis ma vie,
en te penchant tendrement sur mon cœur.

Je tourne la page pour voir le lendemain,
t'es toujours là.
Ton nom dans un cœur, bien à côté du mien,
on n'se moque pas.
On a rendez-vous
de quart d'heure en quart d'heure,
c'est écrit là.
J'ai juste le temps d'aller t'acheter des fleurs
et me voilà.

Refrain:
Comment veux-tu que je t’oublie,
comment veux-tu que je t’oublie,
mon agenda
ne me le permet pas.
Comment veux-tu que je t’oublie,
c'est toi qui embellis ma vie
en te penchant tendrement sur mon cœur.

Tu vois mon amour,
que même en travaillant,
je pense à toi.
Je passe tour à tour,
d'un rêve à un bilan,
j'suis fort tu vois.
Et même si parfois,
j'entends mon directeur,
oh là là,
qui m'rappelle sur terre,
pour voir si j'suis bien là,
tu n'me quittes pas.

Refrain:
Comment veux-tu que je t’oublie,
comment veux-tu que je t’oublie,
mon agenda
ne me le permet pas.
Comment veux-tu que je t’oublie,
c'est toi qui embellis ma vie
en te penchant tendrement sur mon cœur.
Comment veux-tu que je t’oublie,
comment veux-tu que je t’oublie,
comment veux-tu que je t’oublie.

 




Youtube : Salvatore ADAMO - Mon agenda

Salvatore ADAMO interprete Mon agenda dans l'émission Tenue de soirée à Bruxelles ...

 

Et pour toi Gérard qui y-a–t-il d’écrit sur le tien d’agenda ?

Pas assez de temps, alors tu empruntes des passerelles !

Ah non, c’est le titre de ton prochain cd !

Tu n’aurais pas la photo de la pochette par hasard, pour qu’on puisse la montrer à nos lecteurs ?

Oui la voici.

Oh, super !



deligny_chanteur.jpg

 

" La passerelle du temps"

La réalisation de ce cd est de Pascal Detoeuf enregistré au studio DETOUEF à Marcq en Baroeul, en mars 2005

 

Ami-e-s et Adami-e-s

 

Le Canada

 

De toute façon, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, ce n’est pas l’hiver si rigoureux soit-il, qui empêchera les adami-e-s de se déranger pour aller écouter un concert !

Ce sont des personnes robustes, nos romantiques !

Et ma foi, nous en avons les preuves :



RIMG0404.jpg


Voici nos belles et fidèles Maria & Mercé (mais où sont donc passés Roger et Arthur ?) qui s’envolent pour Québec. Elles sont heureuses nos merveilleuses fées au cœur immense, et lorsqu’Adamo arrive, elles l’attendent de pied ferme :



RIMG0138.jpg


Allez Mercé, avoue, ton grand sac est plein de cd et de livres prêts pour les autographes ? Vous êtes encore toutes contentes d’avoir surpris Salvatore en l’attendant, postées derrière la porte !

Ah ! il ne vous échappera pas, vous en riez encore, farceuses.




RIMG0139.jpg



Alors ce n’est pas fini, Maria ? Tu l’as encore coincé, ce Salvatore ! Et maintenant, c’est Joanne que tu as prise comme alliée ? Coquine !

Mais tu es si charmante et saine, que même Roger t’accorde sa bénédiction. C’est si agréable de voir telle franche amitié qu’on te remercie !



RIMG0125.jpg


Franchement les adami-e-s, ce n’était pas la peine de faire tant de kilomètres pour un concert et d’arriver en retard !

Voilà Salvatore qui attend, seul, même pas le beau Julien pour l’accompagner ! Pas de public, pas de musiciens, personne !

Ah, que la vie est dure par moment !

Bon, je prends ma guitare, ils finiront bien par venir m’écouter

 

RIMG0273.jpg


Et voilà, ils sont arrivés, parfois à écouter bouche bées, à boire mes paroles !

Comment il retourne déjà en europe ?



RIMG0235.jpg


Ce n’est pas vous qui allez vous en plaindre Maria et Mercé, d’ailleurs depuis ce précédent voyage au Canada, vous l’avez revu combien de fois ? …Ah oui ! quand même… Vous vivez vos contes de fées, et on vous aime les adamies.

 

Et voici quelques photos de retour d’un précédent concert que nous a confié Maria ; ce n’est peut-être pas le Canada, mais il y avait tant de neige qu’on pourrait confondre. Loin d’être le retour dans la solitude d’une nuit froide, ce retour fut l’occasion de chanter entre amis, de resserrer les liens qui nous unissent, tout en admirant la beauté de cette terre, et nous partageons :

 

Partage et fantaisie :


12_09_13325722.gif



GetAttachment-copie-12.jpg           bn5.gif



GetAttachmentCAIE2CDR.jpg           


chien-noel4.jpg

 

Tient, mais qu’est-ce que c’est que cet intrus ?

Cet introu ? Non, cet INTRUS ?

Ben, c’est un chien-Noël ! Il s’est infiltré par « minous » !




gl29.gif


GetAttachment-copie-13.jpg  1-copie-1.gif



GetAttachmentCAUHYL75.jpg





GetAttachment-copie-16.jpg



   

Regarde Isis, y’a ton copain qui s’en va !

 

Oui, oui, il m’a dit : « Bon maintenant je vais préparer Noël » ! Alors, il part à présent !


MA_PUCE.jpg                              



Mais enfin Isis, qu’est-ce que tu fais encore ?

Bien rien de mal, je mange mon papillon, c’est un amuse-gueule très prisé chez les chats en période de fêtes ! C’est croustillant ! Miam ! Malheureusement, il y en a de moins en moins, surtout en hiver, ils sont hors de prix !

 

Et ça ? Qu’est-ce que c’est ?



17_small2.jpg


Ben, un père NOËL !

 

C’est louche-chat ! J’y crois pas !



dwxktmo1.jpg



Bon écoute Isis, tu n’y crois pas, alors nous allons enquêter !




2chat.jpg 

Tout d’abord : Patamont-velours, « En douceur et en profondeur » !  c’est d’actualité, pas vu pas pris !




21464.jpg   

Et voici, « Petit soldat » camouflé comme à la guerre !

« La guerre n'est qu'une vieille fable
Allons donc,
l'homme d'aujourd'hui n'est plus capable
D'écraser la petite fleur de l'innocence
Sous les bottes de la puissance
L'homme est un animal qui pense »




    21472.jpg


« Un an, un jour que je me vois plus
Je m'en vais faire porter disparu
J'ai beau guetter à ma fenêtre
Je vois rien revenir
A part mes lettres
A part mes lettres »

Tiens ! un chat romantique qui dit n’importe quoi, tais-toi et observe, tu va voir passer  le Père-Noël !




animaux-insolites-chatons-florac-france-  



Ici dans la chatière, les chats de trois !

Les quoi, qu’est-ce que tu racontes ?

T’avais bien compris Isis, les trois chats dans la chatière, ils vont voir passer le père-Noël, c’est sûr !


for-santa.jpg 

Bon, c’est pas touchats, y’a Jules qui attend chez lui et qui a préparé un enchat, euh, un encas ! Patience !




07112211121496761441913.gif

Bien, nous les adami-e-s, restons plutôt derrière notre fenêtre, pour attendre au chaud la venue du prochain article, ce ne serait pas étonnant qu’on y parle de NOËL !

Chers amis et (ies)

 

 Nous allons terminer ces quelques pages, avec cette pensée (de Roy Lemon Smith)

 

" Celui qui n'a pas Noël dans le cœur, ne le trouvera jamais au pied d'un arbre"

 

Nous savons bien que vous tous et toutes, possédons " noël dans l'âme et le cœur" et Salvatore est bien d'accord!! Lui qui a un cœur gros "comme çà"

 

À très bientôt


TN-10897-bisous-nours.gif

Partager cet article
Repost0